Course a paris avec bebe

Faire ses courses est-ce plus ou moins cher qu’avant ?

Il y a quelques décennies encore, lorsque l’on faisait ses courses, on pouvait compter sur des produits de bonne qualité, des fruits et légumes n’ayant pas subi des pesticides durant les cultures, ainsi qu’un nombre inférieur de produits tout faits, provenant de l’industrie alimentaire. On pourrait se dire que celle-ci aurait pu permettre de faire un peu chuter les prix, en particulier grâce à l’automatisation d’un certain nombre de tâches, et ce n’est pourtant pas le cas : nos produits alimentaires sont en constante augmentation, et on peut même trouver des différences d’un mois à l’autre sur nos produits usuels.

Pourquoi une telle hausse en France ?

Des denrées sont beaucoup plus onéreuses qu’avant alors qu’il s’agit d’un achat tout simplement élémentaire, dont personne ne peut se passer. Il est alors normal de se demander ce qui peut justifier une telle hausse. Celle-ci a fait une intervention fulgurante au moment de l’arrivée de l’euro, un bon moment pour embrouiller un peu les Français dans leurs calculs, et en instaurant une hausse importante des prix. Certains ont été multipliés par 7 ou 8 en un peu plus d’une décennie, pour certains produits, ce qui fait une augmentation tout simplement vertigineuse, et qui ne peut pas uniquement correspondre à une inflation classique.

En plus de l’arrivée de l’euro, un certain nombre de matières premières alimentaires, comme le blé par exemple, ont subi des hausses de prix importantes, ce qui a bien sûr été répercuté sur nos courses. S’acheter un paquet de pâtes est presque un luxe de nos jours, alors qu’il s’agissait il y a 15 ans d’un des plus petits prix constatés sur le marché. C’est aussi le cas pour la pomme de terre par exemple.

Ainsi, effectivement, plus le temps passe, et plus nos courses deviennent onéreuses, ce qui met de nombreuses personnes dans la difficulté au moment de s’offrir des denrées de bases, une constatation assez inadmissible.